La passe miroir tome 1 –  »Les fiancés de l’hiver » de Christelle Dabos :

Titre : La passe-miroir

tome 1 –  »Les fiancés de l’hiver »

Auteure : Christelle Dabos

Edition Gallimard Jeunesse, 2013.

Prix du concours du premier roman jeunesse, 2012, lancé par Gallimard, RTL et Télérama.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Farouk était parfaitement lisse, sans ombres, sans aspérités. Sa longue natte blanche était torsadée autour de son corps comme une étrange rivière de glace. Il paraissait à la fois vieux comme le monde et jeune comme un dieu. Sans doute était-il beau, mais Ophélie le trouvait trop dépourvu de chaleur humaine pour s’en émouvoir.  » ( p. 425 )

Résumé :

 » Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.  »

Mon avis :

L’histoire est née de la plume de l’auteure, pour le comité lecture Plume d’argent, sur la toile. Finalement, elle a sauté le pas, accompagnée de son amoureux, et envoyée son manuscrit aux éditions Gallimard Jeunesse pour leur concours du premier roman jeunesse. Bien lui en a pris…

L’intrigue est coupée en deux grandes parties : dans un premier temps, elle est imaginative, dans le style fantasy, fantastique, où l’on apprend que la terre a subit une  »déchirure » qui laisse des morceaux de lieux flottant dans l’univers. Nous découvrons au fur à et mesure de l’histoire deux vies sur deux continents différents, représentés par deux personnages aux antipodes l’un de l’autre.

Ophélie, qui vit sur Anima, où tous les objets sont dotés de vie, par exemple la maison craque si elle est mécontente. L’auteure eu l’idée de ce monde, car un lecteur de ses premiers textes lorsqu’elle était étudiante, lui avait dit qu’elle avait tendance à écrire en animant les objets, en leur donnant des descriptions très humaines.

Le personnage représentant cette nation, Ophélie, donc, est le type même de l’anti-héroïne, elle n’est pas du tout prédisposée pour le mariage diplomatique pour lequel on la prépare, elle préfère ce perdre dans son métier de liseuse, qui lui permet grâce à ses mains de retracer le passé d’un objet, et surtout se montrer insignifiante en ce cachant sous des couches de tissus informes. En un mot, c’est une vieille-fille avant l’heure. Mais la jeune-fille va peut à peut évoluer dans le monde de sa belle-famille.

Vous l’aurez compris, l’autre monde décrit dans ce premier tome, est celui du fiancé, Thorn, qui vit sur la terre du Nord. Un monde totalement à l’opposé d’Anima, si cette dernière est conviviale, la terre du Nord est glaciale et truffée de faux semblants, parce que nous entrons dans un nouveau genre avec ce lieu différent : les intrigues de Cour. En effet, si Anima est une grande famille, la terre du Nord est divisée en castes et catégories sociales. Ce monde est futuriste avec l’intrusion de magie, mais d’où les habitants vivent comme au 19eme siècle. On y retrouve donc les complots, trahisons et nombreuses conséquences d’une réputation à tenir. Ainsi, l’auteure peut planter des personnages ambiguë, à l’image de Thorn et de sa tante, Berenilde, qui sont là en apparences pour aider Ophélie, mais qui par leur actes sont terriblement flous. Le système tiens la route puisque même si le texte est à la troisième personne du singulier, ce sont uniquement les gestes d’Ophélie que nous suivons, ainsi que ses pensées sur les autres personnages. Nous sommes dépendant d’elle mais nous avons le loisirs de nous faire notre propre opinion sur les autres personnages.

Les personnages principaux sont donc des anti-héros par excellence, mais qui vont par les épreuves, évoluer et se forger une opinion propre et personnelle. Ils sont dirigés par un  »esprit de famille », une sorte de roi à l’influence d’un dieu, différents dans chaque monde : ils sont à l’image du lieu qu’ils dirigent, et nous comprenons donc comment les humains ont été élevés. Ainsi, même dans un univers magique, et futuriste, l’influence du passé est toujours ressenti, le dieu est présent, mais sous une nouvelle forme, et les castes sont toujours les mêmes : les vieillards, les femmes et les enfants pauvres sont délaissés, mais les jeune-fille de famille bourgeoises sont toujours bien placées. L’auteure exprime par un monde particulier et orignal, les failles de notre société actuelle, et vers laquelle nous tendons si nous continuons sur cette voie…

Un nouveau genre s’annonce par là même, celui de la dystopie, puisque cette dernière doit disposer d’un univers à double lieux, ce qui est le cas, et faire reposer l’action sur des personnages qui vont faire évoluer ce monde : Ophélie est déterminée à au moins sauver sa peau, mais faire bouger les choses également, sous entendus dans les dernières pages du livre.

Ce mélange de genre est très bien développé avec une intrigue digne des plus grand romans de fantastiques jeunesses.

Le style de l’auteure est truffé de détails. A chaque rencontre avec les personnages, l’auteure reviens sur des points qu’elle a dès le début plantée, elle commente la timidité d’Ophélie et la grandeur de Thorn, mais, Christelle Dabos à un vocabulaire riche et le texte ne souffre pas de lourdeur, et c’est vraiment délectable car cela accentue l’opposition des personnages et des mondes d’où ils viennent.

De plus, nous avons un côté très poétique dans l’écriture, avec des expressions telles que des mèches de cheveux mouillés qui  »pleurent » dans le cou de leur propriétaire. C’est très visuelle, très cinématographique, et le lecteur comprend tout de suite de quoi il est question.

En conclusion, un premier tome très réussi, un univers orignal mais pas totalement opposé au notre. Des personnages atypiques dans les romans jeunesses, et une écriture très travaillée, qui donne un charme particulier au livre.

7755422793_christelle-dabos-concours-premier-roman-jeunesse

L’auteure :

Christelle Dabos est née en 1980 sur la Côte d’Azur et a grandi dans un foyer empli de musique classique et d’énigmes historiques. Plus imaginative que cérébrale, elle commence à gribouiller ses premiers textes sur les bancs de la faculté. Installée en Belgique, elle se destine à être bibliothécaire quand la maladie survient. L’écriture devient alors une évasion hors de la machinerie médicale, puis une lente reconstruction et enfin une seconde nature. Elle bénéficie pendant ce temps de l’émulation de « Plume d’Argent », une communauté d’auteurs sur Internet. C’est grâce à leurs encouragements qu’elle décide de relever son tout premier défi littéraire : s’inscrire au « Concours du Premier roman jeunesse ». Grande lauréate parmi les trois finalistes, Christelle Dabos écrit actuellement le deuxième livre de « La Passe-Miroir ».

Source : ricochet-jeune.org

COUP DE COEUR

Publicités

14 réflexions sur “La passe miroir tome 1 –  »Les fiancés de l’hiver » de Christelle Dabos :

    • Connaissant tes goûts de lecture, je pense que tu vas aimer ce livre =) C’est vraiment un univers original, avec des personnages atypiques, et une écriture très poétique et visuelle !

  1. Il a l’air vraiment top de chez top 😀 Bon, le fait que ce soit un GF me rebute un peu, mais je craquerai tôt ou tard, c’est certain 🙂 Bisous ma belle ❤

    • Il vaux vraiment le coup, j’ai passée ma lecture à me souvenir de ma période Harry Potter car le récit est vraiment très bon, très original avec des personnages à la fois ambiguë et attachants, des conséquences, des complots !! Bref que du très bon =)
      Bisous bisous ❤

  2. Coucou,
    J’ai enfin ce livre dans ma PAL !!! Je n’ai qu’une hâte, le commencer « _ »
    En plus, je n’arrête pas de lire que des avis positifs, beaucoup de coups de coeur alors ça n’aide pas lol
    Merci pour ton avis, très bien écrit.
    Bises et bonne semaine 🙂

    • Coucou à toi =) Ah oui vite vite commence le !!
      Ah je te comprend, mais tu verras tu vas entrer dans cet univers et j’espère que tu ne le lâchera plus !
      Bisous à toi et bonne semaine !

  3. Ce livre m’a fait de l’oeil lorsque je l’ai croisé pour la première fois. J’ai été arrêté par ma PAL un peu trop conséquente à mon goût (et le prix aussi j’avoue) mais vu ce que tu en dis je vais me laisser tenter sans culpabiliser :p

    • J’avoue que la couverture est inratable ! =) Ah mais vas y les yeux fermés, c’est vraiment excellent, et elle mérite amplement le prix reçu pour son univers fou et se personnages ambiguës !

  4. Pingback: Bilan du mois de Août 2013 et Dans la hotte de Charlotte : | Topobiblioteca

  5. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s