La promesse interdite tome 1  »Dark Attirance » de Gena Showalter

Titre VO : Intertwined

Auteur : Gena Showalter

Traduit de l’anglais américain par Sylvie Neaurepy.

Edition Harlequin, collection Darkiss Poche, 2012 ( sortie initiale en 2011 )

Genre : Fantastique, Romance.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » L’envie de la serrer très fort dans ses bras le saisit aussitôt. L’envie de fuir en courant aussi. Caleb aurait dit qu’elle état le ciel et l’enfer tout en un. L’amie et l’ennemie. La chasseresse et la proie.  » ( p. 106 )

Résumé :

 » Aden a toujours su qu’il était différent. Mais, cette fois, il vient de réveiller tout un monde de créatures hostiles, des créatures désormais prêtes à se venger. La fascinante fille brune qu’il croise en rêve est-elle aussi du côté obscure ? Vient-elle le sauver ou bien tient-elle le poignard par lequel il mourra selon la prédiction ? Et qui est-elle : Mary Anne, la lycéenne apparemment comme les autres, ou bien Victoria, l’étrange princesse vampire ?  »

Mon avis :

L’histoire est une intrigue de bit-lit classique dans l’univers, à savoir que nous entrons dans un monde comme le notre peuplé de créatures surnaturels. Mais ce qui change radicalement des autres œuvres du genre, c’est que pour moi celle-ci est plus à classer dans le genre young-adult, puisque la bit-lit étant souvent de la romance paranormale. Ici, point de scènes sensuelles, ni de romance, mais un univers plus classique avec des créatures plutôt commune en fantastique. La romance n’est pas l’un des points essentielles du roman, et donc l’action prend vite le pas. L’amour y est bien question, mais on se contentera de cela, du moins dans ce premier tome. Malgré tout, les émois adolescents sont représentés mais fugacement seulement, au profit d’une intrigue basée sur un mystère à résoudre.
L’action ne se situe que dans les derniers tiers du roman, le début servant à planter le décors et la mythologie dans laquelle on avance facilement, mais la vie quotidienne des personnages est, pour ma part, trop décrite. On ressent trop fortement l’univers young-adult, avec les préoccupations qui vont avec.

Les personnages principaux :

Le personnage d’Aden est un peu plus complexe que celui de Mary Anne, puisque dans son cerveau co-habite quatre voix. Ainsi, ce n’est pas un, mais presque cinq personnages dans un même corps et cela donne des situations à la fois traumatisantes pour le développement d’Aden, mais parfois bien cocasses lorsque les voix interviennent dans sa vie et ont plusieurs sons de cloches. Aden est un personnage masculin à multiples facettes et son côté adolescent en rend compte assez facilement, il est tiraillé entre le fait d’être un homme, un vrai, et son côté sensible venant de la voix féminine dans sa tête. Il semble habitué au monde surnaturel, mais bien vite, nous allons découvrir qu’il n’en connaît qu’une infime parti et cela est agréable d’avoir un personnage principal qui ne connaît pas tout et qui n’est pas totalement indestructible. Par contre, son côté adolescent est trop mis en avant à certaines occasions, et nous avons donc vraiment l’impression d’être dans un roman young-adult.

Le personnage de Mary Anne est le cliché de la jeune fille jolie, mais trop concentrée sur ses études pour s’absorber dans ses histoires de cœur. Et dès qu’elle se retrouve confrontée à ses sentiments, elle perd pied. Son personnage est parfois trop cliché justement, et cela est un frein à l’attachement du lecteur. Mais avec elle est développée le thème de l’humain qui entre dans un univers surnaturel, et cet aspect est plus ou moins bien exprimé au sein de l’intrigue. Si Mary Anne accepte facilement l’existence de cet univers, c’est qu’elle à devant elle des éléments qui ne peuvent être réfutés, et je serai grès a l’auteur de nous avoir épargnée les supplications de la jeune fille. Par contre, ce qui m’a gênée dans ce personnage, c’est l’image de demoiselle en détresse qu’elle endosse. Espérons qu’elle saura prendre de la maturité dans les tomes suivants.

Les personnages secondaires sont dans deux clans : il y a ceux qui apportent une bonne dose d’humour dans un univers sombre et ceux qui entraînent les conflits et l’action. Ceux qui s’attirent la sympathie du lecteur et ceux qui méritent d’être remis à leur place. Ils sont secondaires, mais ont un moteur viscérale de l’action, c’est par eux qu’arrive les soucis et donc l’intrigue et nous soupçonnons que certains aurons un rôle particulier à jouer dans la suite des événements. Parmi eux, se trouve une vampire, rendue classique en la personnification d’une magnifique femme fatale, qui ondule des hanches et qui à un petit côté sirène des fond marins, par sa voix qui insuffle ce qu’elle veux chez les autres. Le loup garou présent dans l’intrigue cohabite avec deux facette d’une même personnalité, le loup qui fait penser à un agneau et le côté  »garou » qui rend l’humain bestiale. Les créatures sont donc plutôt classiques mais dans la fin du roman, certaines sont dévoilées avec des particularités qui deviendrons certainement plus intéressantes dans la suite.

Le style est classique pour une auteure de bit-lit, elle maîtrise les rouages du genre. Les descriptions sont autant présentes que l’action, un savant mélange est réalisé. Dès que les événements commencent vraiment à s’enchaîner, l’histoire devient plus active, nous avons envie de connaître les différents labyrinthes de la mythologie, et l’auteur nous distilles les indices petits à petits, sans en faire trop mais tout en nous donnant suffisamment d’indices pour être totalement plongée dans l’intrigue.

En conclusion un univers de bit-lit classique, mais qui malheureusement transposé dans le monde des adolescents ne convient pas, car l’auteur à fait de ses personnages des adolescents typiques avec des sentiments qui se développent trop rapidement. Une écriture maîtrisé, c’est pourquoi je tenterais d’autres livres de l’auteur, afin de voir si ces autres univers sont moins adolescents.

  • Points positifs : Un univers bien développé et des idées originales, des personnages attachants et touchants, l’aspect romance ne prend pas le pas sur l’action surnaturel.

  • Points négatifs : Le monde des adolescents n’est peut-être pas approprié à l’histoire, les sentiments se développent trop rapidement.

L’auteur :

Gena showalter

Gena Showalter est née en 1975 dans l’Oklahoma, Etats-Unis. En grandissant, elle avait toujours le nez dans les livres. Quand elle a du se poser et trouver un boulot, et savait que l’écriture était faite pour elle.Elle a publié son premier livre à l’âge de 27 ans, et depuis, de nombreux romans ont suivi, autant pour adultes que pour jeunes adultes, notamment en romance et en romance paranormale. D’après le New York Times et le USA Today, elle est l’auteur de 13 bestsellers.

Source : Booknode

Ma deuxième lecture pour le challenge  »13 auteurs en 2013 » organisé par Lavietellequellemepassionne.

u10637862

Publicités

3 réflexions sur “La promesse interdite tome 1  »Dark Attirance » de Gena Showalter

    • Je pensais que j’en attendais trop étant donné que cette série me faisait de l’oeil depuis longtemps, et que je ne m’attendais pas à ce que ce soit plus de la YA que de la bit-lit, ce que fais habituellement l’auteur. Donc je te conseillerai plus de tester une autre de ses séries, chez milady par exemple.
      Bisous à toi ma poulette ❤

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s