»Le foulard bleu » de Madeleine Chapsal

Auteur : Madeleine Chapsal

Éditions Retrouvées, 2012 ( ancienne édition Fayard, 1996 )

Genre : Contemporain

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Ce sont les plus chastes, peu habitués aux stratagèmes du désir, qui s’aveuglent le plus facilement sur les motifs cachés de leurs actes.  » ( p. 57 )

Résumé :

 » Elle Rose, la trentaine ; lui, Georges, un peu plus. Ils ne sont pas destinés à se rencontrer. Un jour, poussés par le hasard, les voici face à face : il a suffi d’un foulard bleu, ramassé, rendu, d’un échange de regards, de quelques mots… C’est le coup de foudre, l’amour fou.

Seulement ils ne sont libres ni l’un ni l’autre. Rose a un mari qu’elle affectionne, une fille, un fils. Georges, une femme malade, une fille qui a d’autant besoin de lui. Et ils ne veulent pas les faire souffrir. Déchirés, ils se séparent, mais ce grand amour qu’est leur passion ne pas pas finir…  »

Mon avis :

L’histoire n’est pas celle d’un banal adultère, elle explore le fait que dans une seule et même vie, parfois un seul amour ne la dirige pas de bout en bout. L’amour peut être complexe, mais les mœurs encore plus et la conscience est une personne qui peut vous aider comme vous nuire.

Le personnage de Rose est une femme heureuse en ménage, mais le jour où elle rencontre Georges son univers devient sans dessus dessous. Une vraie passion se déchaîne, et elle est contrainte de faire un choix entre son mari et son amant. Le plus dans ce livre est que l’adultère vient du côté féminin, ce qui est un renversement des clichés habituels où la femme soupçonne son mari. L’adultère est donc ici traité avec plus de romantisme et nous voyons Rose physiquement mal de devoir choisir, et surtout incapable de détruire sa famille. C’est une femme qui aime et son mari et son amant. J’ai beaucoup appréciée son personnage qui se découvre capable de dissimulation et de s’inventer un monde intérieur pour imaginer qu’elle est toujours avec son amant même lorsqu’ils sont séparés. Nous pensons que c’est une femme bien dans sa vie mais au contact de Georges nous découvrons une toute autre personnalité. Est-ce que nous sommes toutes ainsi ? Finalement, nous ne sommes jamais réellement sincères. Nos sentiments sont peut-être beaucoup trop complexes pour que nous les comprenions pleinement.

Le personnage de Georges n’est pas un homme qui cours après chaque jupon qui passe, il est plutôt le genre d’homme qui met sa vie de côté pour ses proches. Mais lorsqu’il rencontre Rose, il se rend compte qu’il a passé trop de temps à attendre sa vie au lieu de la vivre. C’est un personnage qui pour une fois à droit à une voix. C’est pour cela que je suis un peu déçue que l’auteur ne lui est pas donnée son propre point de vue, car cela aurai été un plus, afin de connaître ce personnage plus en profondeur. Mais ce que l’on voit de lui, ces actes prouvent qu’il n’est pas plus à l’aise que Rose dans le rôle de l’adultère. Il hésite, et doute, ainsi cela évoque bien son incapacité à mentir et à mener une double vie. Ce personnage n’est pas plus à l’aise avec l’amour, puisque sa vie de couple n’est pas un modèle de stabilité. Georges est quelqu’un qui s’émancipe au contact de Rose et qui peut enfin faire des projets…

L’écriture de Madeleine Chapsal est très romantique, ce qui aide est le point de vue de Rose, mais cela ne tombe jamais dans la mièvrerie d’une femme en manque d’amour. Il se dégage des mots de l’auteur un réalisme très contemporain. En effet, cette femme aime son amant d’un amour vrai et pur et à l’époque actuelle il n’est pas rare de tout abandonner par amour. Mais tout n’est pas si simple, et l’auteur arrive à transmettre les émotions et les doutes d’une femme qui ne veut pas faire de mal à son entourage mais qui ne peut physiquement pas oublier cet homme qui lui colle à la peau. Les détails sont un plus, en effet ils nous propulsent dans le monde de Rose, et attise l’aspect romantique du récit. La narration change lorsque Rose traverse différentes périodes au cours de son adultère et l’auteur arrive vraiment à nous rendre cette femme attachante, malgré le fait qu’elle trompe son mari. Au final, peut-être avons nous plusieurs amours dans une seule vie…

En conclusion, Le foulard bleu, est une histoire d’amour comme on en rêve, avec ces hauts et ces bas, mais une histoire d’amour vrai et passionnée, portée par une écriture romantique et réaliste.

  • Points positifs : L’adultère vient ici d’une femme, l’écriture est très romantique empreinte de détails.

  • Point négatif : Le fait qu’il n’y est pas le point de vu d’autres personnages.

L’auteur :

Journaliste, Madeleine Chapsal, publia en 1973, son premier roman, Un été sans histoire. Mais c’est La maison de Jade, qui la révéla en 1986. Depuis elle enchaîne les best-sellers en explorant le couple, l’amour, la jalousie…

Publicités

3 réflexions sur “ »Le foulard bleu » de Madeleine Chapsal

    • Merci beaucoup ma belle ❤ Je te le conseil vivement, c'est une très belle histoire d'amour, l'histoire d'une passion rattrapée par la réalité, une passion comme on pourrait en vivre. J'ai aimée ce côté réaliste de la chose.

  1. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s