Le souffle des ténèbres de Frédéric Livyns

 

Auteur : Frédéric Livyns

 

Edition Val d’Ombre, 2012.

 

Genre : Fantastique, nouvelle

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 »Je le sens. Lourd et noir. Composé des milliers de pêchés enchevêtrés qui lui ont donné substance. Il sait que je suis là. Je suis son témoin. L’observateur de son nouvel avènement.  »

( p. 7 )

 

 

Résumé :

 

 » Bryan et Suzy décident de faire un voyage en Bretagne afin d’échapper à un douloureux souvenir et de se ressourcer. Sur place, ils découvrent les ruines d’un vieux château qui n’est mentionné dans aucun guide touristique et dont les villageois superstitieux rechignent à parler. Animés par la curiosité, ils entreprennent de s’y rendre et vont, bien malgré eux, réveilleur la force maléfique qui y sommeillait. Quel est donc le secret de cet étrange village que Bryan ne connaît qu’à travers les récits de son grand-père ? Entre légendes bretonnes et fantastique contemporain, l’auteur nous entraîne dans une spirale infernale.  »

 

 

 

Mon avis :

 

Le livre est une courte nouvelle, mais j’y est ressenti une impression de longueur. Le début du livre est lent à se mettre en place, et j’ai trouvée que la résolution de l’intrigue était beaucoup trop rapide, que l’impression de danger sournois qui nous prends dès les premières pages du livre se dissipais trop facilement au profit d’un méchant pas si effrayant que cela. Malheureusement, l’intrigue manque beaucoup de développement, les événements que le pasteur ou l’aubergiste Maz, conte à notre couple, auraient mérités une place à part entière dans le mystère de ce village et de ce château. Peut-être certains flash-back dut aux différentes légendes et événements étranges survenus au village aurait été un plus pour l’histoire.

 

Malgré que l’histoire autour d’un village vivant en dehors du monde contemporain, dans un temps reculé, autant géographiquement que historiquement, soit assez classique, cela fonctionne toujours aussi bien. L’auteur à inséré une intrigue autour du château qui tient particulièrement bien la route, selon moi. Une impression de mystère diffus, de mal s’insinuant partout, était bien présent, malgré la fin rapide et peu cohérente au regard des événements précédents.

 

Pourtant, malgré cette agencement de l’intrigue à reconstruire et à développer, selon moi, une envie de toujours tourner les pages, de ne pas vouloir s’arrêter, s’empare du lecteur, qui à le cœur battant un peu plus fort, en s’imaginant à la place de ses personnages, si banales qu’ils pourraient être nous. J’ai beaucoup aimée cette histoire et j’aurais voulu qu’elle soit plus complète car les événements contés sont très addictif, et angoissant. Comme un enfant regardant sous son lit, avant de dormir.

 

 

Les personnages semble très banal, et c’est ce qui renforce le sentiments d’angoisse de la nouvelle. Ce sont un couple, venus faire du tourisme, et des villageois sommes toutes normaux dans un petit hameau de Bretagne en proie à des légendes d’un autre temps. Le pasteur est le seul à vraiment être en adéquation avec le surnaturel.

 

 

La plume de l’auteur est assez paradoxale, à mon sens. En effet, l’écriture est très direct, paradoxalement avec ce qui y est décrit. Les personnages vont droit au but, ne perdent pas de temps. Mais ce qui m’a gêné c’est l’absence de description, le lecteur n’a pas accès au décor, ni au physique des personnages, car finalement ce n’est pas le plus important. J’aurais aimée que l’auteur développe un peu son univers, notamment grâce à la description, et aux réflexions des personnages.

 

 

En conclusion, Le souffle des ténèbres est une nouvelle fantastique, avec une trame classique qui fonctionne bien, mais qui manque de profondeur tant dans l’écriture que dans le développement à proprement parlé de l’intrigue et de l’agencement de celle-ci.

 

 

  • Points positifs : Le fantastique terreur classique marche toujours aussi bien.

  • Points négatifs : L’écriture peut élaborée et le contenu peut développé de l’histoire.

 

 

 

L’auteur :

 

Dès son plus jeune âge, il est attiré par la littérature fantastique et d’anticipation. Au fur et à mesure de ses écrits, il prend plaisir à mélanger les genres.

 

Plusieurs de ses nouvelles ont été éditées par divers sites et revues et il a collaboré au recueil collectif de poésie pour l’association “Les yeux d’Emilie”.
Il collabore actuellement avec une graphiste dans le cadre de contes pour enfants en parallèle de la rédaction et correction de plusieurs romans et nouvelles.

 

Source : Babelio

Publicités

3 réflexions sur “Le souffle des ténèbres de Frédéric Livyns

  1. Mhh, je suis sceptique : le résumé était prometteur, pourtant. Mais, de ce que tu en dis, je doute d’apprécier grandement cette nouvelle. A l’occasion, pourquoi pas, mais je ne me jetterai pas dessus…

  2. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s