Léon et Louise de Alex Capus

Titre VO : Léon und Louise ( 2011 )

Auteur : Alex Capus

Traduit de l’allemand par Emanuel Güntzburger

Édition Actes Sud, 2012.

Genre : Contemporain

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » Nous sentons exactement pareil.

Nos odeurs se sont mélangés.

Je voudrais que ça reste comme ça.

A jamais.  » ( p. 152 )

Résumé :

 » Le jour des obsèques du grand-père, la famille est en train d’attendre le prêtre dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, lorsqu’une petite dame énergique, portant un foulard rouge, s’approche du cercueil, pose un baiser d’adieu sur le front du défunt et, en souriant malicieusement en direction de l’assistance, actionne une vieille sonnette de vélo. Dans les premières rangées, on chuchote. Est-ce vraiment cette Louise ? Elle a donc osé ?

Léon et Louise n’ont pas vingt ans lorsqu’ils se rencontrent dans un petit village français vers la fin de la Première Guerre Mondiale. Connus, reconnus, perdus de vue, séparés par les hasards de l’Histoire, les deux jeunes gens ne s’oublieront jamais.

Avec un sens délicat du détail et un souffle narratif puissant et élégant, Alex Capus explore les ressorts complexes de deux existences. Surgissent avec le décor et l’ambiance des différentes époques durant laquelle nous suivrons les péripéties des deux héros : la Normandie pendant la Première Guerre ; Paris sous l’Occupation ; le Quai des Orfèvres et la Banque de France ; l’action du préfet de police pour cacher les archives relatives à l’immigration ; l’opération de sauvetage de l’or de la République…

En réinventant la vie secrète de son propre grand-père sur plus de quarante ans, Alex Capus signe le roman d’un amour plus fort que le tourbillon de la vie, une irrésistible épopée qui a déjà séduit un grand nombre de lecteurs à travers le monde. »

Mon avis :

C’est au Salon du Livre de Paris, dans la file d’attente pour la dédicace de Jérôme Ferrari, que sur le stand des éditions Acte Sud, j’ai entraperçue ce livre. Je l’ai immédiatement commencée dans le train du retour et je n’ai pu m’empêcher de pouffer de rire devant les premières pages !

L’intrigue est très fraîche bien que le contexte historique soit les deux guerres. Une grande douceur se dégage de la narration et de l’intrigue. L’auteur conte l’histoire de son grand-père d’une façon si réaliste, si spontané comme votre grand-père raconterai l’histoire de sa vie aux grands repas de familles, une larme au coin de l’œil, un sourire au lèvres, et le regard tourné vers le passé d’une façon nostalgique, comme si il revivait tout ces souvenirs.

J’ai beaucoup aimée les premières pages qui conte la vie d’une famille hors du commun qui se prend pour la plus banal des fratries ! Un humour est tout de suite très présent et c’est vraiment très agréable d’avoir une foie en son destin et en sa famille si forte qu’elle dissipe tous les malheurs, contre le bonheur de se savoir soutenu dans tous les moments.

Le personnage de Léon est un homme plus passif, dans cette histoire c’est Louise qui est le personnage fort. Léon, lui, est un homme doux et bienveillant qui accepte la vie, sans chercher vraiment à comprendre ce qui lui tombe dessus. Il se révèle pourtant, lui et ses valeurs, lors de la seconde guerre mondiale, il m’a beaucoup étonnée et je l’ai admirée pour son courage qui est là encore démontré en coulisses.

Le personnage de Louise est une femme totalement loufoque, une femme qui fait attention aux détails, qui n’a pas besoin d’un homme pour avancer dans la vie, et pour cela je l’admire. C’est une femme comme je voudrais être, sur d’elle et qui accepte les choses de la vie sans s’apitoyer sur elle-même. Elle est forte et j’aime les lettres qu’elle écrit à Léon, elles sont si douces, si amplis de vie et des détails de celle-ci, alors que le contexte historique n’est pas au beau fixe.

Le style de Alex Capus est d’une fraîcheur remarquable ! Dès les premières pages nous entrons directement dans un style d’écriture sans conteste humoristique sur la vie de tous les jours, des anecdotes et des petits riens qui font que la vie est belle, tout cela malgré le contexte historique des deux guerres mondiales. J’ai appréciée le fait que l’auteur donne une grande importance aux détails tels que le décors, les vêtement ou le chant des oiseaux. C’est peut-être très subtil mais ça m’aide souvent à m’ancrer dans l’histoire, et j’aime beaucoup lire ces petites choses, je trouve cela délectable. C’est une des choses pour lesquelles je craque dans une écriture.

J’ai beaucoup aimée suivre les aventures des personnages parce qu’à chaque fois, je savais que j’allais avoir à faire à des phrases belles et douces qui nous font voir pleins de jolies couleurs dans ce monde tristounet.

En conclusion un joli petit roman, tout frais et mignon, qui même dans le contexte historique des deux guerres dépose sur vous une impression de douceur. Nous avons envie de croire nous aussi en notre destin, qui finalement fait parfois les choses bien…

  • Points positifs : Une fraîcheur tant dans l’intrigue que dans l’écriture, des personnages réalistes qu’on à l’impression de voir vivre devant nos yeux

  • Points négatifs : Peut-être le résumé qui en dévoile trop, mais c’est bien pour trouver un petit quelque chose

 

L’auteur :

Alex Capus est né en Normandie en 1961, d’un père français et d’une mère suisse. Il vit jusqu’à l’âge de cinq ans à Paris, puis part s’installer en Suisse avec sa mère. A Bâle, il étudie la philosophie, l’histoire et l’ethnologie.

Alex Capus est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages dont deux sont disponibles en français ;  »Un avant goût de printemps » et  »Le roi d’Olten ». Traduite dans de nombreuses langues, son œuvre a été récompensée par le grand Prix de Pro Helvetia.

Source : Edition Actes Sud

Publicités

6 réflexions sur “Léon et Louise de Alex Capus

  1. Tu me donnes bien envie de le découvrir surtout s’il se dégage une certaine fraîcheur dans l’intrigue. Ce n’est pas si courant que ça dans les romans dont le contexte se passe en temps de guerre.

  2. Ohh, en voilà un roman dont je n’avais pas du tout entendu parler et qui me donne très envie de le découvrir ! Merci pour la découverte 😉

  3. Pingback: Bilan Avril 2013 : | Topobiblioteca

  4. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s