Adorable Sophy de Georgette Heyer

Titre VO : The grand Sophy

Auteur : Georgette Heyer

Traduction de l’anglais par Charlotte Neveu.

Édition Milady Romance, collection Pemberley 2012.

Genre : Romance historique

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 »C’est la surprise qui fait la réussite d’une attaque » ( p. 335 ) 

Résumé :

 » Lorsque la respectable famille Ombersley recueille Sophy, une cousine éloignée, elle ne s’attend pas à une telle révolution. Indépendante, sûre d’elle, n’hésitant pas à monter à cheval comme un homme, Sophy n’a rien d’une jeune fille fragile et effacé, en d’autres termes de ce que le sombre et taciturne Charles Omberseley attend des femmes. D’ailleurs, ne devrait-il pas dompter l’impudente, avant que ses manières scandaleuses ne commencent à lui plaire un peu trop ?  »

Mon avis :

Je tiens à m’excuser du retard juste impardonnable de ma chronique, qui était pour une lecture commune avec Aurélie du blog leslecturesdaurelie ! Je m’excuse auprès d’elle et auprès de vous. ( Vous pouvez retrouver sa chronique ici )

Pour commencer je me suis plongée dans ce livre sans vraiment d’appréciation, je voulais retrouver un monde historique plus ou moins développée, de jolies descriptions, et des personnages hauts en couleurs et attachants. Malheureusement pour moi, ces derniers points n’ont pas vraiment été remplis dans le récit.

Premièrement, le contexte historique : je vais être direct, mais il est inexistant. On pourrai même croire à une pièce de théâtre en costume ! Rien n’est expliqué, ni développé. Malheureusement parce que l’époque est très riche en codes, la haute société est très présente et fonde le mode de vie des citoyens. Enfin, c’est une romance et non un roman historique, mais l’un n’empêche pas l’autre à mon humble avis, et lorsque l’on ancre son récit dans un univers autant développer celui-ci afin que le lecteur comprenne pourquoi l’auteur à voulu insérer son histoire à telle époque plutôt qu’à une autre, que voulait-elle ou que voulait-il développer, faire passer au lecteur ?

L’intrigue quant à elle, est uniquement concentrée sur les relations amoureuses des cousines de Sophy. J’ai trouvée cela un peu réducteur, alors que le contexte historique est beaucoup plus riche que cela. Je pense que l’auteur à voulu faire des intrigues à la Jane Austen,et je ne me positionnerai pas sur cela, pour la simple et bonne raison que je n’ai jamais lu de Jane Austen à mon grand dame ! Mais je pense que les personnages autant que les intrigues ne sont pas beaucoup développés dans le sens psychologique du terme. C’est dommage parce que je pense que la condition féminine par exemple, autant que la haute société est très intéressant dans le sens sociologique, et que cela aurait mérité d’être fouillé, mais n’est ici qu’esquissée.

Les personnages sont certes hauts en couleurs mais malheureusement ils ne correspondent pas vraiment à l’époque donné.

Sophy pour commencer est terriblement atypique : c’est une jeune fille beaucoup trop moderne et libérée. Lorsqu’elle se permet de prendre toute seule un phaéton pour faire le tour de la ville, c’est une révolution ! En effet, jamais aucunes jeunes demoiselles n’auraient osées faire cela à l’époque. De plus, elle est présentée comme une jeune fille à fort caractère qui dès qu’elle à une idée en tête, la réalise et celle-ci fini le plus souvent positivement ! J’ai trouvée cela peu réaliste, digne d’un conte de fée, et les ficelles sont beaucoup trop grosses pour pouvoir être concrètes. Sophy est la métaphore de La Parole comme source divine, en effet celle-ci dès qu’elle ouvre la bouche pour résoudre un problème, en deux temps trois mouvements celui-ci est réglé par deux petites paroles bien tournées. C’est dommage parce qu’un personnage un peu moins atypique, mais avec un fort caractère aurai pu être très intéressant, mais traité autrement.

Ensuite les personnages secondaires, sont traités de façon cliché et très manichéenne : nous avons les jeunes filles typiques qui ne pensent qu’à s’amuser et entre dans la bonne société pour ce trouver un mari, ce qui détonne franchement par rapport à Sophy qui est complètement en dehors de ses considérations, et cela est beaucoup trop étonnant. Un écart trop grand est creusée et j’ai trouvée cela peut réaliste. De l’originalité oui, mais insérée un peu spontanément. Ensuite, les personnages masculins ont tous un côté calculateur, comme si la sincérité n’était dut qu’à la gante féminine et qu tout bon mari qui se respecte ne peut concevoir de sentiments. Encore une fois, un seul personnage fait office d’exception qui confirme la règle : le cousin Charles, qui est l’exemple même du bon parti, du gendre idéal, qui ne s’en rend même pas compte.

Un trop grand écart est réalisé entre les deux personnages principaux, et le reste, pour montrer qu’eux seuls sont des exemples, qu’eux seuls se distingues. Cela aurait pu être une très bonne idée, mais j’ai trouvée que l’auteur ne jouait pas assez dans la finesse.

Le style d’écriture de l’auteur est très peu descriptif, beaucoup de dialogues sont insérés dans le texte et presque toute l’histoire est concentrée sur les relations des personnages entre eux. De plus, beaucoup d’expressions familières et hors contexte, anachroniques telle que  »coller aux basques », sont insérées et cela m’a fait tiqué.

  • Points positifs : des personnages attachants, des intrigues amoureuses et de nombreuses péripéties

  • Points négatifs : le style d’écriture ne correspond pas à la période donnée, Sophy est trop atypique par rapport au contexte historique, les personnages secondaires sont trop manichéens

L’auteur :

Georgette Heyer est spécialiste de la période Régence ( 1811-1820). A l’âge de 15 ans, elle prend la plume pour distraire son frère convalescent, et écrit des romances historiques, en s’inspirant largement des œuvres de Jane Austen. Elle à également écrit une dizaine de romans policiers.

Publicités

7 réflexions sur “Adorable Sophy de Georgette Heyer

  1. Coucou partenaire,
    Je ne m’y connais pas trop en histoire lol mais c’est clair que le personnage de Sophy est beaucoup trop moderne pour cette période de l’Histoire…
    J’ai tout de même bien aimé car j’ai trouvé son personnage amusant lol!!!
    Bisous

    • Coucou partenaire =) En effet le personnage et l’intrigue sont résolument détente mais cela m’a vraiment dérangée que le personnage de Sophy soit à ce point atypique. De plus, le trop peu de descriptions et les dialogues beaucoup trop présents, m’ont gênée. Mais cela restera une histoire détente =)
      Bisous à toi !

    • Coucou ma belle =) Je ne te le conseil pas en effet, c’est un bon moment de détente mais les points négatifs m’ont rendus la lecture beaucoup trop laborieuse car je ne faisait que remarquer ceux-ci.

    • Ba franchement je ne te le conseillerai pas si tu veux un côté historique développé et une histoire crédible. J’ai achetée Le duc mis à nu, qui me tentais beaucoup, et j’espère ne pas être déçu !

  2. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s