Minuit tome 2 – Minuit écarlate de Lara Adrian

Titre VO : Kiss of Crimson

Auteur : Lara Adrian

Traduit de l’anglais américain, par Laurence Richard.

Édition Milady, 2007.

Genre : Bit-Lit

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 » J’arrêterai de respirer, pour elle, si elle me le demandait, répondit-il, surpris lui-même par la profondeur de son dévouement.  » p. 434

Résumé :

 »La lignée est parmi nous depuis toujours ; de puissants guerriers vampires mènent une guerre secrète contre les Renégats pervertis par la Soif sanguinaire.

Il vient vers elle plus mort que vif : un inconnu vêtu de noir, criblé de balles. Tandis qu’elle s’efforce de le sauver, Tess Culver ignore que celui qui se fait appeler Dante n’est pas un homme, mais un vampire. Hanté par de funestes visions, Dante vit au jour le jour, mais sa rencontre avec Tess va tout changer. De son côté, elle se découvre des dons et des désirs dont elle n’avait pas conscience. Emportés par la passion qui transcende les frontières de leurs mondes, ils doivent s’allier pour vaincre de redoutables ennemis.  »

Mon avis :

Il y a quelques mois, j’ai lu le premier tome : je me remettais lentement à la bit-lit, après avoir fait un essai avec la saga Anita Blake. J’ai adorée ce que l’auteur développais, un univers froid et sombre, avec des enjeux importants. Une mythologie intéressante qui donnait seulement un petit avant goût. Les deux personnages présentés laissait présager une bonne suite, et une complexité qui ne faisait que poindre.

Ce second tome est sensiblement dans la même lignée que le premier, mais nous voyons de nouveaux personnages, et un univers plus approfondie.

L’intrigue est plus complexe : là où le premier tome donnait le ton, expliquant les relations que les guerriers entretiennent avec le monde humain, avec les Compagnes de sang notamment, le tome 2 est plus ambiguë.

Nous avons ici l’exemple d’un guerrier, Dante, qui ne cherche pas de Compagne de Sang, qui se suffit à lui-même, et qui surtout, ne pense pas être un parfait compagnon pour une femme. Son monde n’est pas celui de la fragilité ni de la douceur, et il n’est pas prêt à ce lier et à se livrer corps et âme. Ce que l’auteur rends fort bien dans le récit : nous le voyons se battre pour ne pas que son côté humain ne berce dans la sensiblerie mièvre de l’amour, au profit de son côté guerrier, qui lui procure des sensations de toute puissance qui occulte ce dont il a réellement besoin. Une part de mystère est toujours gardé, même lorsqu’il se dévoile, un je ne sais quoi le retient de le faire tout à fait.

D’un autre côté nous avons Tess, une vétérinaire bien dans son boulot, heureuse avec son petit-ami, Ben Sullivan jusqu’au jour où Dante arrive dans sa vie de manière plus que subite.

J’ai beaucoup aimée la façon dont les deux personnages principaux de ce tome se rencontre. Ce n’est pas magique, ni romantique, c’est simplement un coup du hasard malchanceux. Une rencontre froide, remplie d’hémoglobine et de questions. Ce sont tous deux des écorchés de la vie qui cherche à ne plus regarder en arrière.

Bien que le déroulement soit sensiblement le même que le premier tome : rencontre, réfutation du désir, puis acceptation, cela ne donne finalement pas vraiment une impression de redondance ( sauf peut-être si on les lit vraiment à la suite, mais dans ce cas là, on sait à quoi s’attendre ), parce qu’il y a une intrigue  »policière » dirons nous, en arrière plan. Si dans le premier opus cette intrigue est peut-être passée un peu en second plan au profit de la nouveauté de l’univers, ici, un vrai problème est placée sur le devant de la scène, parce qu’il englobe les personnages principaux. Le cœur de l’intrigue se situe là, c’est par ce problème que les personnages vont interagir ensemble.

Et parlons en des personnages : nous avons un guerrier assaillit de visions cauchemardesques, et une Compagne de Sang au passé tumultueux, pas farouche, franche, et surtout puissante ! Autant vous dire que vous allez vous régalez avec leur prises de becs et autres assauts verbaux ( un exemple juste pour le plaisir :  »Raccroche le combiné, femme.  » = signé Dante ! Ah ba voui un guerrier ça sais ce faire obéir ! ) Plus sérieusement, les touches d’humour sont plus présentes que dans le premier tome, et cela nous fait du bien. Cela reste gentillet, un humour doux mais franc, aux tournures de phrases bien senties, qui nous font plus d’une fois pouffer de rire et tant pis si les voyageurs dans les transports nous regarde de travers !

Nous avons également un petit lot de personnages secondaires qui apportent mine de rien beaucoup à l’intrigue mise en place. C’est un plaisir de découvrir avec Sterling Chase, le fonctionnement politique des Havrobscrurs, ses ghettos pour vampires. Nous y découvrons leur façon de vivre, de penser, si radicalement opposé à celle des guerriers de l’Ordre et de leur Compagne de sang. J’ai beaucoup appréciée ce choc des cultures : la puissance sauvage, brute, des guerriers, contre la force tranquille des institutions.

Dans ce tome-ci les scènes de sexe ne sont pas toutes justifiées, mais cela laisse parler le côté sauvage de Dante. On pourrait croire que ce guerrier ne pense qu’en terme de soumission féminine, mais au contraire, plus nous apprenons à le connaître, plus il nous surprends, et sa Compagne encore plus. Leurs jeux du chat et la souris fonctionne même dans les moments intimes, et je dois dire que cela nous rends toutes fébriles ! Ni l’un, ni l’autre, ne veux reconnaître la toute puissance de l’autre sur lui, alors ils tentent de transformer cette faiblesse en force. Deux pôles s’attirant et se repoussant en même temps…

L’écriture de l’auteur est plus aboutit. J’aime les petits détails de descriptions, qui complètent les décors, ponctuent la préparation des combats, l’attente, et nous faisant ressentir l’angoisse des victimes et la détermination des guerriers. Lors des scènes de sexes, l’auteur s’attardent parfois plus sur le corps des amants, faisant jouer la lumières, les couleurs, et je trouve cela très réaliste, parfois même comme si un tableau était en train de se jouer. Une sorte d’entre deux, un mélange réel et à la fois une sorte de représentation théâtrale, comme si l’on voulait donner vie aux fantasmes de la beauté, des corps parfaits. Certes, cela peut paraître joué, mais je trouve que ça fonctionne plutôt bien dans ce genre de littérature. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles nous la lisons : une certaine dose parfaite ce dégage de l’ensemble… mais qu’est-ce que c’est bon, lorsque le reste suit, l’intrigue et la mythologie notamment.

J’ai beaucoup appréciée l’image que l’auteur utilise lorsqu’une Compagne de Sang se nourrie à son compagnon ; elle prends la métaphore du rivage, de la vague qui vient et revient, lorsque le sang entre en contact avec le sien. Cette mer est contaminée par le feu, le sang qui redonne vie et explose en une force incroyable dans ses veines.

Conclusion : un deuxième tome qui approfondie un peu plus la mythologie de l’univers, les petits détails sont délectables, et c’est un plaisir d’apprendre toutes ces petites subtilités. Le couple est plus développé et complexe, et nous présage d’autres guerriers sombres au passé torturé, et des compagnes de sang puissantes et compréhensives, ainsi qu’une intrigue qui annonce toujours plus de combats sanglants aux enjeux importants.

  • Points positifs : le fonctionnement de l’univers est plus approfondie, les personnages deviennent plus complexes, plus d’action

  • Points négatifs : le déroulement de l’intrigue est sensiblement la même que le premier tome

Publicités

11 réflexions sur “Minuit tome 2 – Minuit écarlate de Lara Adrian

  1. Entre toutes les séries de bit-lit publiées par milady, je ne m’en sors plus ! Et elles sont bien souvent semblables… Mais la façon dont tu parles de celle-ci m’interpelle, et me donne envie d’aller y voir de plus près. Tu parles aussi du déroulement sensiblement identique de l’intrigue d’un tome à l’autre… J’ai bien peur que cela soit le lot de bien des séries ! Il faut espérer que, dans les prochains opus, l’intrigue se révèlera davantage… surprenante 🙂

    • Je suis de ton avis, entre toutes celles qui existent, comment faire le tri ! En effet, malgré une intrigue semblable, l’action y est présente, et ne tourne pas uniquement autour de la romance, de nombreux enjeux surviennent, qui donnent envie d’approfondir l’univers. Je n’ai pas lu  »La confrérie », je ne peux donc pas dire si vraiment les premiers tomes sont dans la même veine, selon ce qu’on dit, mais je pense, comme tu l’a dit, que dans ce genre là, la même  »recette » est reprise. Il faut juste arriver à discerner celles qui en valent la peine. Je peux déjà te dire que le t.3 est beaucoup plus différent, et surprenant, en effet =) Toi, tu m’intrigues beaucoup avec la série  »Psy Changeling ». Ce sera la prochaine chez milady, que je vais commencer, je pense.

      • ps : excuse moi du temps de réponse = entre la reprise des cours, un emploi du temps fou, et une connexion quasi impossible, je n’ai pas une minute à moi ma belle =)

    • Je suis ravie que mon avis te donne envie de fureter du coin de cette série, car je pense qu’elle en vaut la peine. Comme je l’ai dit plus haut, je n’ai pas lu  »La confrérie », mais beaucoup disent que les deux séries sont presque identiques dans les premiers tomes, je pense qu’il faut juste ne pas les lire ensemble et on devrait y trouver son compte =)

      • En ce moment, c’est l’adaptation =) Mais je vais prendre mes marques, et tout va aller ! Les cours et les notes suivent pour l’instant, alors je vais continuer ainsi, mais il faudra que je prenne du temps pour moi un peu… =) J’espère que tout va bien pour toi ma louloute !

  2. J’ai bien aimé également ! Tu verras, la suite est super aussi, même si le 3 m’a un peu moins plu par certains côtés. J’ai lu dernièrement le tome 4 et il est tout aussi bien 😀

    • Je viens de lire le 3 et j’ai trouvée plus d’actions, plus de complexité dans l’intrigue qui ne tourne pas uniquement autour du couple mis en avant. J’ai hâte de lire le 4eme !

  3. Pingback: Minuit – t.4 "Le tombeau de Minuit" de Lara Adrian | Topobiblioteca

  4. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de A à K | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s