RSVP de Helen Warner :

Titre : RSVP

Auteur : Helen Warner

Édition Milady Romance, collection Central Park, 2011

Résumé :

 » Quatre femmes. Un mariage. Une journée qui va changer leur vie.

Anna, Clare et Ella se retrouvent au mariage de Rachel et Toby. Il est l’ex d’Anna, qui voyait en lui l’homme de sa vie. Tandis que Rachel est confrontée à ses doutes, Anna a le cœur brisé et hésite à se rendre à la cérémonie. Clare, sa meilleure amie, la convainc d’affronter cette épreuve pour enfin tourner la page. Quant à Ella, elle compte bien saisir cette occasion de séduire le seul homme qui lui ait jamais résisté.

Leurs destins, chamboulés, vont se croiser, se défaire et se refaire.  »

Mon avis :

Après la très forte impression de  »La nuit du Sérail », j’ai voulu quelque chose de très léger, comme une transition qui passerait facilement. Quoi de mieux qu’un bon milady romance, moi qui n’en n’avait jusque là lut qu’un seul. Malheureusement, je n’ai pas été très convaincue par celui-ci…

Pourtant l’histoire était séduisante aux premiers abords : des amis de lycée se retrouvant à l’occasion d’un mariage, où chacun à des attentes particulières, et va tout tenter pour les réaliser. Au péril des autres… Oui, mais malheureusement seules les premières pages m’ont arrachées une envie de savoir ce qui se tramait entre ces mystérieux non-dis. Mais le soucis, c’est que l’on sait très vite ce que le passé a été, pour que les personnages en arrivent ici à ce moment précis.

Les chapitres sont découpées en fonction du point de vue des personnages féminins essentiellement, écrit à la 3eme personne du singulier, ce qui permet un rythme assez fluide, nous ne perdons jamais une héroïnes bien longtemps, et cela nous donne l’eau à la bouche.

Pour les personnages :

Anna, est sensible et crois au seul et unique amour de sa vie, elle l’attends même si il semble passer à autre chose, en se mariant avec une autre. J’ai plus d’une fois eu envie de la gifler, et de lui dire de se secouer, mais elle m’a fait tout de même beaucoup pensée à moi. C’est en quelque sorte le personnage principal, celle par qui tout arrive.

Sa meilleure amie, Clare, est plus dure, elle privilégie sa carrière aux relations amoureuses, mais la vie va se charger de la faire changer d’avis d’une façon bien particulière. Son évolution est peut-être parfois trop rapide, elle change de position trop facilement.

Ella est le type de personnage qu’on ne peut supporter, mais plus on la connaît, plus on découvre les failles qui se cache en elle, plus on comprends comment elle en est arrivée là.

Enfin, Rachel, pour terminer le tour des personnages féminins, est celle dont on sait le moins de choses sur son passé, mais elle va avoir une influence très forte sur le présent des autres personnages. C’est quelqu’un de profondément bon et généreux. Douce, et forte à la fois. J’ai vraiment eu un bon feeling avec elle.

En ce qui concerne les personnages masculins ; Toby nous est dépeint comme le parfois petit amis, doux, compréhensif et accessible.

Les autres personnages masculins secondaires sont des archétypes de sentiments et de  »bon copains ».

Donc une galerie de personnages plutôt sympathiques, quoi qu’un peu caricaturés. Leurs réactions sont parfois violentes pour peu de choses, et d’un autre côté ils laissent passer des choses insensés !

L’intrigue est très moderne, une petite romance bien dans l’air du temps, très agréable. Les thèmes explorent des réalités très contemporaines, ce qui fait que l’on s’attache et que l’on comprends plus facilement, peut-être, les personnages. Le thème du couple qui à une différence d’âge marquante, avec toutes les complications que cela entraîne : le regard des autres, leur incompréhension. Mais également la possessivité d’un être qui se sent sur le déclin, et qui à peur de la jeunesse de sa moitié tout en la fantasmant.

L’amour de jeunesse qui est le plus mémorable dans une vie : cette incapacité à passer à autre chose. Ce rêve de revenir en arrière où tout était plus facile.

Le désir et la peur de la maternité.

Un thème que j’ai adorée suivre est celui d’un personnage découvrant son goût pour l’écriture. C’était fascinant de la voir s’explorer elle-même en explorant l’art du récit !

Tout cela est traité mais avec un peu trop de rapidité. Les événements s’enchaînent rapidement, et l’on passe d’un état à un autre chez un même personnage, trop facilement. J’ai trouvée cela dommage, et c’est ce qui fait que j’ai été déçue.

L’écriture est simple, mais peut-être trop simple pour moi, pas assez travaillée, bien que très fluide. L’auteur sait faire passer les sentiments, mais j’ai eu une impression d’oralité dans l’écriture, et cela m’a un peu gênée.

Mais peut-être ces nombreux petits défauts sont dues au fait que  »RSVP » est le premier roman de l’auteur. Ceci explique probablement cela : une écriture qui se cherche encore, une exploration de l’intrigue et de ses ressors et détours possibles.

En conclusion, une petite romance douce-amère, que j’ai appréciée de part les thèmes évoqués, mais qui m’a laissée plus froide au niveau de l’écriture, peu travaillée, trop fluide, et des événements trop rapides. Je ne sais donc pas si je retenterai l’expérience avec cette auteur. Peut-être car je suis persévérante et qui sait peut-être trouverai-je une pépite =)

  • Point positif : les thèmes abordés
  • Points négatifs : tout ce passe trop vite, l’écriture n’est pas assez travaillée, les personnages caricaturés

Extraits :

–  » Le passé est tout ce que l’on sait l’un de l’autre, répond gentiment Toby. On ne sait rien du futur – pour l’instant. On s’est perdu en chemin.

– « On n’a qu’a se perdre ensemble. » C’est ce que tu m’avais dit quand je t’ai rencontré la première fois, murmure-t-elle, se noyant dans son regard.  »

  » – Mon dieu ! chuchote Monica. A leurs simagrées, on pourrait croire que, dans une vie antérieure, tu étais Hitler en jupon !  » ( p. 273 )

L’auteur :

Helen Warner a consacré une grande partie de sa carrière à travailler sur quelques une des plus célèbres émissions de télévisions britanniques, comme Deal or No Deal, Come Dine With Me, Loose Women et This Morning. Elle vit à East Anglia avec son mari et leurs enfants. RSVP est son premier roman.

Publicités

5 réflexions sur “RSVP de Helen Warner :

    • Il est vrai que c’est une jolie petite romance, fraiche et légère oui, avec des thèmes qui font réfléchir, même si la rapide succession des événements ainsi que l’écriture peut travaillée, selon moi, m’a un peu moins convaincue. J’espère qu’il te plaira =)

  1. Je l’avais repéré en flanant sur la page FB de Milady Romance… Mais, du coup, je ne sais pas si je vais me laisser tenter. C’est vrai qu’une romance légère peut nous faire passer un bon moment, mais si l’auteure ne fait que survoler son sujet… j’ai bien peur d’être frustrée ^^

    • J’avoue qu’a peu près tous les milady romance me font envie ^^ Je ne dirais pas que c’était une déception parce que les thèmes abordés sont vraiment touchants, mais le souci est vraiment l’écriture pour moi. Et il est vrai que j’ai été un peu frustrée donc…

  2. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s