Les chroniques de MacKayla Lane – tome 2 Fièvre Rouge de Karen Marie Moning :

Titre : Les chroniques de MacKayla Lane – tome 2  »Fièvre Rouge »

Titre original : Fever, book 2 : Bloodfever

Auteur : Karen Marie Moning

Traduction de l’américain par Cécile Desthuilliers

Edition J’ai Lu, 2007

Résumé :

 » Je suis une sidhe-seer, une humaine capable de voir les faës, ces effrayantes créatures d’un autre monde installées parmi nous depuis des millénaires et dissimulées sous des voiles d’illusion. Mon univers a commencé à se fendiller à la mort de ma sœur, et j’ai l’impression que, depuis, il n’en finit plus de s’effondrer. Je ne parle pas seulement de mon petit monde personnel : il s’agit aussi du vôtre.

Les murs entre humains et faës sont en train de s’écrouler. Et je suis la seule à pouvoir nous sauver.  »

Mon avis :

Il y a quelques mois j’ai lu le 1er tome Fièvre Noire ( chronique ici ), qui m’avait particulièrement emballé de par une mythologie très innovante, qui n’avait pas fini de dévoiler ses mystères. Le secret de l’origine de Barrons très bien gardé, la suite de la quête de l’assassinat d’Alina, alignée à la découverte de la véritable nature de Mac, me donnaient envie de continuer mon voyage initiatique dans les rues sombres de Dublin et dans la magnifique librairie de Barrons.

Depuis, ce 2eme tome dormait tranquillement sur mes étagères, me faisant de l’œil à chaque fois que j’y posais les yeux, si bien que je l’ai sorti pour passer un moment avec Barrons, mais pas que !

( attention risque de spoilers )

L’histoire reprends quelque jours seulement après les derniers événements du tome 1, Mac est toujours à la recherche de l’assassin de sa sœur, mais également de ses origines de sidhe-seer. Barrons est toujours auprès d’elle, afin de la sortir de nombreux pétrins, ainsi que le légendaire faë de volupté fatale : V’lane ! Mais ici Mac est au prise avec un bon gros méchant, qui va lui donner du fil à retordre…

Je dois avouer que je me suis rafraîchis la mémoire en relisant le lexique, présent à la fin du roman, afin d’aborder ce deuxième tome avec tous les détails de l’univers en tête. Petit bémol, certains termes ne sont pas présents dans le tome 1, mais dans ce tome-ci. J’ai appréciée que l’auteur prenne parfois le temps, en quelques petites phrases, de nous restituer les faits qui se sont produits auparavant. Ce qui est très agréable, sans pour autant être une perte de temps, car les personnes qui comme moi, ne lisent pas les tome à la suite, sont parfois un peu perdus. Ici, pas du tout ! Nous avons l’impression de retrouver la situation telle quelle.

En ce qui concerne les personnages, nous rejoignons une Mac un peu transformée : moins superficielle, elle comprends que les enjeux sont importants et que ce n’est pas du chiqué. Elle prends ses responsabilités à bras le corps et même si, elle nous le dis clairement, déteste cette nouvelle vie, elle est bien obligée de s’y faire une petite place, si elle ne veut pas voir le monde sombrer dans le chaos. Elle nous avoue qu’elle n’est plus certaine de ce en quoi elle croyait si fort, les bases de son univers s’effondrent. J’ai aimée cette franchise, cette fragilité, car la plupart des héroïnes de bit-lit font les fiers, elle, reste humaine. Il est peut-être plus facile de se sentir proche d’elle par cela.

Barrons, lui, est toujours aussi énigmatique… Je crois que c’est le mot qui convient. Nous ne savons toujours pas qui il est, ni ses réelles motivations. Il devient encore plus ambiguë, et nous basculons sans cesse du mal au bien, avec lui ! Mais chaque petit indice laissé, est une vraie pépite d’or pour la suite =) Il donne encore l’impression d’utiliser Mac pour son profit personnel, mais il semble avoir encore plus de corde à son arc que nous le pensions. Alors à quoi peut lui servir Mac, qu’il semble vouloir garder à tout prix auprès de lui ! Heum anguille sous roche, surtout qu’ils se l’avouent eux même, ils n’ont absolument pas confiance l’un en l’autre, et seraient prêt à tuer l’un si l’autre en venait à la trahison ! Autant dire que leur relation est telle une cocotte minute, remplie de sensualité retenue, de combats mortels, et de non-dits !

Nous en apprenons plus dans ce tome ci sur la mythologie de l’univers, toujours au contact de Barrons, qui distille ces informations au compte goutte, mais également à travers le faë de volupté fatal, V’lane. Ce dernier lui explique certaines particularités du monde des faës, que Barrons passent sous silence, ce qui le rends encore plus obscure. Cette mythologie est vraiment très intéressante, plus on en découvre, plus en à envie de plonger tout entière dans ce monde ! Je déplore par contre, que nous n’ayons pas plus d’extraits du journal de Mac, puisque cela restituait tout de même très bien ces sentiments et nous permettait de comprendre et suivre avec elle ses premiers pas dans l’univers sombre de Dublin.

Mais le gros bonus du roman est le fait que Mac en découvre plus sur ses origines de sidhe-seer, sur lesquelles Barrons ne peut la renseigner. Il n’est donc pas tout puissant et ne sait pas tout, ce qui peut-être un avantage pour notre héroïne, comme un inconvénient, car elle est encore novice. Ces parties sur la naissance du clan sidhe-seer sont très intéressantes, car Mac hésite finalement entre deux clans, et les pions sur l’échiquier ( comparaison de Mac elle-même ), se font de plus en plus nombreux, avec l’arrivée de personnages secondaires. Ces derniers sont présentés partiellement, car l’on sent qu’ils vont prendre une part importante dans la suite des événements, et qu’ils sont tous plus ou moins en demis-teintes, à la fois bon et mauvais. J’aime cette complexité, qui ne réduit pas l’histoire à une simple quête du bien contre le mal. Même si le gros du roman est manichéen, tout est plus ou moins teinté de nuances, comme nous le fait comprendre Mac, d’où sa difficultés à savoir à qui se fier.

L’intrigue, quand à elle, comporte plus d’actions, du moins les choses avancent plus rapidement, et je n’ai pas ressentis de facilités à la résolution des péripéties, comme dans le tome 1.

Les personnages sont plus mystérieux les uns que les autres, les créatures sont effrayantes et particulièrement originales, le monde et les actions sont plus développées. Un tome qui nous plonge réellement dans l’univers créer par l’auteur, et qui nous donne vraiment envie de savoir ce que la suite nous réservera.

L’écriture de Karen Marie Moning est toujours un réel plaisir à lire ! C’est fluide, plus directe que dans le premier tome, même si nous avons encore quelques digressions sur les faits quotidiens de Mac et ses tenues. L’humour y est toujours présent, et je le répète cela ajoute considérablement à l’histoire. Je me suis surprise à rire à plusieurs reprises, toute seule dans mon appart, et cela fait vraiment du bien, après une journée de cours !

J’ai passée un excellent moment, les petits points négatifs du premier tome, se trouvent ici plus atténués. L’intrigue commence vraiment à se former, et le développement de l’univers ainsi que les personnages sont très agréables à suivre, car le suspense est toujours très bien conservé, tout en nous dévoilant tout de même suffisamment d’indices pour ne pas perdre d’attrait.

  • Points positifs : l’action y est plus présente, les personnages commencent à se révéler ainsi que la mythologie de l’univers, de nouveaux personnages font leur entrée
  • Point négatif : peut-être encore un peu trop de détails sur les tenues et fait quotidiens de Mac, mais cela est moins présent que dans le tome 1

Extrait :

Barrons et moi avions notre façon à nous de communiquer. Nous tenions des conversations silencieuses lors desquelles nous pouvions exprimer par le regard tout ce que nous ne formulions pas à haute voix, et nous nous comprenions à la perfection.

 » Si vous massacrez un autre de mes tapis de collection, j’aurai votre peau, s’abstint-il de rétorquer.

Je ne peux pas vous empêcher de fantasmer, ne répliquai-je pas.

Je n’ai que faire d’une gamine comme vous dans mon lit, mademoiselle Lane, garda-t-il pour lui.

Rassurez-vous, ne répondis-je pas. Même si c’était le seul endroit dans tout Dublin à l’abri du Haut Seigneur, ne je voudrais pas y aller !

– Vous pourriez bien finir un jour par changer d’avis sur ce point.

Il avait parlé d’une voix si basse qu’elle en était presque inaudible, mais si rauque qu’un frisson nerveux me parcourut.  » ( p. 92 )

Petit plus : Le titre du premier tome vient de la colère de Mac à propos de l’assassinat d’Alina, et celui-ci évoque la vengeance à laquelle Mac aspire. (  » S’il tuait sans moi celui qui avait tué ma sœur, je le tuerai ! La fièvre noire que j’avais contractée la nuit de mon arrivée à Dublin avait pris une nouvelle forme, celle d’une fièvre rouge – de la couleur du sang que je brûlais de verser en mémoire de ma sœur.  » p. 232 )

Publicités

5 réflexions sur “Les chroniques de MacKayla Lane – tome 2 Fièvre Rouge de Karen Marie Moning :

  1. Raaah, comment veux-tu que je résiste à un tel article !! Impossible ! J’ai bien l’impression que tu rejoins l’avis général : la suite est encore meilleure ! Que j’ai hâte de m’y mettre 🙂

    • Ah tu vois je l’ai fait juste pour que tu craque le plus vite possible sur la suite ^^ Ah oui : celui-ci est meilleure, tout évolue et cela fait du bien de ne pas stagner, mais pas trop vite non plus, et c’est appréciable.

  2. Pingback: Les chroniques de MacKayla Lane – tome 4 "Fièvre Fatale" de Karen Marie Moning | Topobiblioteca

  3. Pingback: Les chroniques de MacKayla Lane – t.5 "Fièvre d’ombres" de Karen-Marie Moning | Topobiblioteca

  4. Pingback: Index par auteur ( nom de famille ) : de L à Z | Topobiblioteca

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s